21/10 de 10h à 20h | Toulouse | Conférences de Joan Busquets, LAN Architecture et Tania Concko

Par Edouard Proust, Dans Actualités / Rendez-vous 0 com. , ,

Joan Busquets, Umberto Napolito et Tania Concko

Le 21 novembre de 10h à 20h, l’Arche Marengo à Toulouse (médiathèque) accueillera les 27èmes Rendez-vous de l’Architecture. Au programme: des conférences d’urbanistes et architectes de qualité tels que Joan Busquets ou encore l’agence d’architecture LAN.

Programme des 27èmes Rendez-vous de l’Architecture

  • 10h30: « Les différentes échelles du projet urbain » – Joan Busquets
  • 14h30: « Traces » – Umberto Napolito de l’agence d’architecture LAN
  • 17h00: « Construire pour faire du sens » – Tania Concko
  • 19h00: Remise du Prix Architecture Midi-Pyrénées : 07 édition – 2111-2013 (concours organisé par la Maison de l’Architecture Midi-Pyrénées)

Présentation des intervenants: architectes et urbanistes

Joan Busquets (architecte-urbaniste, agence BAU)

Joan Busquets, architecte et urbaniste de renommée mondiale, est à la tête de l’agence BAU (Barcelona. Arquitectura i Urbanisme) et a été choisit pour le réaménagement du centre de Toulouse. Il est à l’origine de nombreux Masterplan à travers le monde: en France (Dunkerque, Rouen), en Espagne (Barcelone, La Coruna), aux Pays-Bas (Delft, Helmond), au Portugal (Lisbonne), en Chine (Shenzhen, Whuan,…), etc. Joan Busquets se distingue aussi par son travail sur des quartiers entiers, la réalisation d’espaces publics et de projets architecturaux de qualité. De l’urban planning au design urbain en passant par l’architecture, Joan Busquets dispose donc d’un excellent bagage pour nous parler des « différentes échelles du projet urbain ». Un projet d’architecture influe sur la ville tout comme un Masterplan change la vie à l’échelle du bâtiment. Cette conférence s’annonce passionnante et c’est à coup sûr celle qui focalisera le plus notre attention.

Voici une galerie d’images du projet de Joan Busquets pour l’hypercentre de Toulouse. On y lit bien l’enseignement de Barcelone, et certains traits caractéristique de l’aménagement de cette ville transparaissent au travers de ces images. Et ce n’est pas pour nous déplaire: la végétation est à chaque endroit, des continuités de matériaux favorisent la cohabitation entre les différents modes de déplacement, les trottoirs respirent davantage pour le piéton et permettent des aménagements cyclables, réduction des limites physiques d’accès à la Garonne.

(Crédits photo: Projets-Architecture-Urbanisme)

Umberto Napolito (architecte, agence LAN)

En 2002, Umberto Napolito a fondé l’agence LAN avec Benoit Jallon. Le travail des associés a été reconnu et primé à plusieurs reprises, en France comme à l’étranger. En 2004, le prix des Nouveaux Albums des Jeunes Architectes (NAJA) a vivement propulsé l’agence qui a alors connu une importante croissance de son activité et de l’échelle de ses projets. Il faut reconnaitre au travail de l’équipe une qualité esthétique hors du commun et une représentation graphique de haut niveau. Mais LAN n’en reste pas là puisqu’il parvient en plus à créer d’autres qualités à l’édifice, alliant en quelque sorte esthétique pure, fonctionnalité, qualité et simplicité. Bien sur tous leurs projets n’y parviennent pas, mais leur travail relève, en général et de notre point de vue, d’une qualité certaine.

Un exemple avec cette vidéo réalisée suite à la livraison de logements étudiants rue Pajol à Paris et qui explicite un peu plus la démarche de LAN. Le travail sur le volume, les matériaux et la lumière saute aux yeux et s’avère remarquable quel que soit l’endroit où l’on pose les yeux. En densifiant au maximum le projet, ils parviennent à dégager un espace central de qualité.

(Source: LAN architecture)

Tania Concko (architecte et urbaniste)

Une présentation qui s’annonce intéressante, tout simplement parce que Tania Concko, architecte et urbaniste forte d’un expérience professionnelle mondiale, a monté son agence à Amsterdam il y a un peu plus de 10 ans. Ainsi, elle porte un regard croisé sur les deux manière différentes de penser la ville d’un pays à l’autre et imagine ce qui pourrait être fait de part et d’autre. Quand on connait l’importance de la culture urbaine aux Pays-Bas et le certain immobilisme français sur ces questions, ce retour d’expérience et les questionnements formulés par Tania Concko ne peuvent qu’être riches pour la réflexion sur la ville.  L’ « appréhension critique de la réalité urbaine » comme elle la nomme est la base de sa démarche de projet. Quoi de mieux pour penser la ville que de porter sur elle un regard objectif? Cette posture est très difficile à mettre en place car les élans émotionnels peuvent parfois brouiller cette analyse objective. En revanche, il ne faut surement pas se délester de sa sensibilité, à l’espace mais aussi aux autres.

Ci-dessous, un aperçu du projet le plus connu de Tania Concko en France:

(Source: Projets-Architecture-Urbanisme)

smiley pour la paix dans le monde

Qu'en pensez vous ?